Accueil > Thé vert pour maigrir > Le thé vert au Japon

Le thé vert au Japon


Le Japon fait partie des pays les plus grands consommateurs de thé vert au monde et c’est ce qui explique que ses habitants sont réputés pour leur bonne santé et leur longue durée de vie. En effet, cette boisson est excellente pour la santé et protège l’organisme de nombreuses maladies dégénératives.

Description de la culture

À l’origine, le thé est originaire de Chine mais le théier, l’arbuste sur lequel poussent les feuilles de thé, a été importé sur le sol japonais au VIIème siècle. Néanmoins, il faudra attendre cinq siècles plus tard pour qu’il fasse partie de la richesse culturelle du Japon.

À l’heure actuelle, les Japonais ne produisent et n’exportent que du thé vert car les autres variétés de cette boisson sont exportées par les autres pays du monde, comme la Chine ou l’Inde. A titre indicatif, les théiers peuvent produire jusqu’à quatre récoltes en une année.

La grande majorité de ces plantes amaigrissantes qui proviennent du Japon sont cultivées en plein air afin qu’elles puissent bénéficier du maximum de soleil pendant leur culture. Ce sont des cultures dites « ouvertes » et les feuilles de thé sont cueillies à la main, afin de ne pas les abîmer.

Pendant les deux semaines qui suivront la récolte, celles-ci sont placées sous de la paille, un procédé qui permet d’augmenter leur teneur en chlorophylle. C’est d’ailleurs cela qui confère au thé japonais toute sa saveur et sa particularité par rapport aux autres cultivés dans le monde.

Quel thé vert pour maigrir ?

Le Japon est classé 7ème au rang des plus grands pays exportateurs de thé au monde et il privilégie la qualité de sa boisson à sa quantité. Ainsi, vous y trouverez de nombreuses plantations de théiers mais en général elles sont relativement de petite taille.

Les trois quarts de la production de thé vert japonais sont constitués par le sencha, une boisson qui se conserve moins bien que celle qui provient de Chine. Mais il fait partie des thés les plus répandus à travers le monde entier.

A titre indicatif, la bancha est le nom donné au sencha quand celui-ci est cueilli à l’automne, une liqueur qui est moins riche en vitamines mais est cependant très riche en antioxydants.

Le genmaicha est fait à partir de feuilles de bancha et de grains de riz préalablement grillés et c’est avec celui-ci que les Japonais fabriquent leur fameux thé glacé.

Le hojicha, lui, est composé de feuilles de bancha grillées à haute température, plus précisément à 180°C. Il s’agit d’un procédé qui fait sortir tout le caractère du thé ainsi que tout son arôme.

Le kukicha est un thé dont les feuilles sont en forme de petites brindilles et c’est une boisson qui contient le moins de théine.

Par ailleurs, le shincha est un thé cueilli à la première récolte annuelle qui est très riche en vitamines, en minéraux et en antioxydants. Cependant, il se conserve difficilement au-delà de trois mois.

Il faut savoir que le thé vert japonais se distingue des autres thés par son goût et sa saveur unique et en boire régulièrement est très bénéfique.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*